AVEC DE

L'AMBITION

Bruxelles doit à nouveau avoir de l’ambition. Nous pouvons et nous nous devons d’être plus fiers de notre ville. Nous sommes la Capitale de l’Europe, de la Belgique et de la Flandre, mais plus est en nous. Si Bruxelles connaît une certaine effervescence et en redéveloppement, nous lui donnons malheureusement trop souvent peu d’espace, au sens propre comme au figuré. Bruxelles mérite plus.

 

  • Pourquoi one.brussels? Parce que l'enseignement doit faire tomber les barrières, et non les dresser. L'enseignement néerlandophone dans la capitale est un facteur de développement qui attire de nombreux jeunes et ce alors qu’une partie d’entre eux ne s’expriment pas en néerlandais à la maison. Néanmoins, la qualité de l’enseignement néerlandophone ne peut être victime du sous-financement opéré dans l'enseignement francophone. L'avenir de l'enseignement bruxellois doit ainsi refléter l’évolution de Bruxelles, avec un parcours d’enseignement adapté aux nouvelles réalités mais avec des résultats d'apprentissage répondant au plus haut niveau d’excellence. L’enseignement doit tenir compte de la diversité linguistique dès la maternelle, avec une langue scolaire qui est aussi une langue maternelle pour une minorité. Un enseignement à la mesure des « ketjes » et de leur avenir signifie aussi un enseignement de plus en plus bilingue.

 

  • Pourquoi one.brussels? Parce qu’aujourd’hui nous n'utilisons pas suffisamment le potentiel et les atouts de Bruxelles tels que l'UE, l'OTAN, de nombreuses agences et pouvoirs publics tant nationaux, internationaux que régionaux. Pourtant, un très grand nombre de chefs d’Etats et de gouvernements visitent notre ville plusieurs fois par an. Bruxelles est l'épicentre du pouvoir politique et de la chose publique. Pourquoi ne pourrions-nous pas devenir un hub ou un laboratoire pour l’innovation autour de projets qui permettent de mieux nous connecter les uns des autres : des applications et des services de mobilité partagée pour réduire la pression automobile, le lancement d’une start-up qui offre des solutions technologiques pour guider les demandeurs d'asile, une plateforme pour les intervenants de proximité, … . Les ingrédients sont à portée de main. Bruxelles doit mieux présenter ses atouts, devenir une véritable vitrine de ses talents et stimuler les connexions.

 

  • Pourquoi one.brussels? Parce que nous avons trop longtemps négligé l'industrie et le commerce à vocation régionale. Tant au niveau de l’espace que de l’utilisation. Nous opterons pour de nouveaux endroits dans la ville pour stimuler la production et l’économie et faire davantage appel à l’économie circulaire et aux produits locaux.  Agriculture urbaine, utilisation intelligente des toitures, circuits courts avec les restaurants et entreprises. Nous souhaitons privilégier les produits qui répondent également à la biodiversité de la ville, ce qui maximise le peu d’espace disponible.

 

  • Pourquoi one.brussels? Parce que la culture doit être mise la priorité. A Bruxelles, la culture est, par définition, cosmopolite et diversifiée. Si la culture a des racines multiples, nous partageons la même ville et un avenir partagé. La culture doit permettre de créer un langage commun grâce à des images, des mots, des mouvements qui sont personnels et engagés. L'art est le baromètre permanent de la société et doit ainsi permettre de dépasser les frontières qui nous séparent. Que cela soit entre les anciennes ou nouvelles communautés  et les projets anciens ou futurs dont notre ville est riche, la culture doit nous unir. One out of many.

 

©one.brussels

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon

Des Bruxellois engagés avec le